Un réseau d’arboretums sylvicoles pour la forêt de demain !

La forêt est touchée par les changements climatiques : épisodes de sécheresse plus marquée ou encore fréquence renforcée de vents violents ont un impact conséquent sur l’avenir de nos forêts. La Société Royale Forestière de Belgique, qui fête ses 125 ans cette année, met en place un projet d’arboretums afin d’aider la forêt à s’adapter aux réalités de demain.

Un projet d’envergure pour le futur de la forêt

Coordinatrice du projet, la SRFB est entourée d’un Comité scientifique qui sera en charge de la sélection des essences et provenances à tester. Ce Comité élaborera également les protocoles d’installation et de suivi et assurera par la suite l’analyse des données récoltées. Il est composé de plusieurs universités belges, du DEMNA en Région wallonne et de son pendant flamand INBO. Le DNF, via le comptoir à graines, est aussi impliqué. Il jouera un rôle  important dans la sélection des provenances et s'occupera également de l’achat des graines dans différentes régions d’Europe et du monde.

La première étape de sélection des essences et provenances à tester ainsi que l'élaboration des protocoles se déroulera jusqu'en 2019. Les propriétaires qui le souhaitent accueilleront ensuite ce projet sur une ou plusieurs parcelles. Chaque parcelle aura une superficie de minimum 60 ares par essence permettant de comparer les performances de 3 provenances dans des conditions similaires (20 ares par provenance). Un suivi intensif par une équipe de volontaires se déroulera pendant une vingtaine d’années. Il permettra de récolter les premières données sur ce test grandeur nature : taux de survie des essences, état sanitaire (maladies, ravageurs), croissance, rusticité… Au-delà de 20 ans, le suivi intensif deviendra un suivi de fond qui durera jusqu’à la récolte des arbres mûrs, à savoir de 50 à 100 ans selon les essences et leur évolution.


                                                                 Photo : © Cesair - Fotolia

Soutenez ce projet et contribuez à la forêt de demain!

Un tel projet nécessite naturellement de récolter des fonds. C’est dans cette optique que quatre amis philanthropes ont introduit un dossier auprès de la Fondation Roi Baudouin pour la création du Fonds des Amis de la Société Royale Forestière de Belgique. Le Fonds des Amis de la Société Royale Forestière de Belgique est géré par la Fondation Roi Baudouin. Les dons à partir de 40€ par an faits à la Fondation bénéficient d’une réduction d’impôt de 45% du montant effectivement versé (art. 145/33 CIR).
Vous pouvez donc dès à présent verser vos dons à la Fondation au compte IBAN : BE10 0000 0000 0404 de la Fondation avec la mention « 017/1930/00022 ».

Si en plus de votre contribution financière, vous souhaitez laisser à disposition une ou plusieurs parcelles pour accueillir ce projet, vous pouvez remplir ce formulaire. Nous reviendrons vers vous lorsque les critères de sélection de parcelles auront été fixés.

Documents relatifs au réseau d'arboretums:

Télécharger le dossier complet sur le projet (mai 2018)
Téléchargez le dossier de presse (mai 2018)
Téléchargez le tryptique entreprise (juillet 2018)
 

   

Où en est le projet?

4 mai 2018 : Lancement officiel du projet lors de l'assemblée générale de la Société Royale Forestière de Belgique.

Août 2018 : Durant cet été, le projet arboretums a commencé à se concrétiser et a progressé sur plusieurs fronts :

-       Une liste préliminaire de 94 essences potentiellement intéressantes a été établie sur proposition des membres du comité scientifique et de différents experts extérieurs.
-        Ces essences sont maintenant triées sur base bibliographique en fonction de différents critères (adaptation au climat actuel, résistance aux évènements climatiques extrêmes, qualité du bois, risque invasif…). Ce processus aboutira dans les semaines à venir à la sélection d’une dizaine d’essences candidates qui seront testées dans le cadre du projet.
-        Un protocole pour la mise en place des essais ainsi qu’un cahier des charges pour la sélection des parcelles ont été rédigés. Ces deux documents sont actuellement en révision auprès du comité scientifique.

Septembre 2018 : Le protocole d’installation des parcelles expérimentales a été validé par le comité scientifique et est maintenant prêt.
Celui-ci comprend un cahier des charges reprenant les divers critères à prendre en compte pour la sélection des parcelles. Les différents propriétaires qui ont proposé une de leur parcelle (plus de 50 à ce jour) ont donc été recontactés. Chaque proposition sera analysée à la lumière des exigences du protocole expérimental et sur cette base, les parcelles utilisées pour le projet seront sélectionnées. La sélection des essences et provenances est toujours en cours. Quelques-unes se détachent déjà clairement et les premières plantations pourront être programmées assez rapidement.

Novembre 2018 : Une première sélection d’essences a été réalisée.
14 essences ont ainsi été sélectionnées sur base de leur adaptabilité aux évolutions climatiques attendues ainsi qu’en fonction de la disponibilité de leurs graines/plants. Parmi celles-ci, nous retrouvons certaines essences déjà incluses dans le Fichier écologique des essences mais pour lesquelles l’expérience sur le terrain manque (cèdre de l’Atlas, sapin de Nordmann, cyprès de Lawson, tilleul à petites feuilles) ainsi que quelques essences moins connues comme le Picea orientalis et le hêtre d’Orient (Fagus orientalis), tous deux originaires du Caucase. Dans les stations hors Ardenne, nous testerons aussi le pin maritime et différents chênes méditerranéens (chêne chevelu, chêne de Hongrie, chêne pubescent). Enfin, de nouvelles provenances seront testées pour quelques essences de production importantes (douglas, hêtre, chêne sessile, pin laricio, pin sylvestre).
Les propriétaires intéressés par le projet ont été recontactés le mois dernier et l'analyse de leurs parcelles est en cours.

Décembre 2018 : Nous entrons dans le concret.
Désormais, pour une dizaine d’essences, les provenances ont été sélectionnées avec l’aide du comptoir à graines du DNF. Pour celles-ci, les commandes de graines vont pouvoir être lancées afin de les mettre en culture en pépinière dès le printemps 2019. C'est également durant le printemps 2019 que sera réalisée la première plantation, dans la région de Lierneux. Sur 1,2 ha, nous allons planter 3 provenances de cèdre de l’Atlas, 1 provenance californienne de douglas et 2 provenances de sapin de Nordmann. La sélection des parcelles pour les plantations de l'année suivante se poursuit. L’ensemble du processus de sélection devrait se terminer en mars 2019.

La presse en parle:

RTL Info: Une nouvelle idée va être lancée pour sauver nos forêts des changements climatiques
RTBF: Nos forêts souffrent du réchauffement climatique, de nouvelles essences d’arbres à la rescousse
RTBF: Reportage dans le journal radio (13:39-15:19)
MA Télé: Le Roi Philippe à Rochefort pour construire la forêt de demain
L'Avenir: Le Roi reçu chez lui, en son royal domaine
Le Soir:  Créer un réseau d'arboretums pour la forêt de demain
RTBF Radio: Emission Opinions du 13 juin 2018
Le Sillon Belge: Pour envisager la forêt de demain, la SRFB crée un réseau d'arboretums sylvicoles
RCF: Mise au vert - Les 125 ans de la SRFB et le projet 'arboretums' (11 juillet 2018)
La Première: Jour Première - Le point de vue - Invité -‘arboretums’ (18 juillet 2018)
RTBF - La Une: Emission "Quel Temps" (23 octobre 2018)

Contact pour le réseau d'arboretums: Nicolas Dassonville - nicolas.dassonville@srfb-kbbm.be
Contact presse: Adélaïde Boodts - adelaide.boodts@srfb-kbbm.be

Français